• Votre équipe

Nouveaux arrivants : quelle fiscalité pour vos revenus mondiaux et vos biens étrangers ?

Vous êtes arrivés au Canada en 2022 et vous avez choisi de vous installer au Québec. Vous devrez donc produire une déclaration en France, une déclaration au Canada et une déclaration au Québec soit un total de 3 déclarations. Record battu !

(Si vous êtes installés dans une autre Province, vous ferez l'économie d'une déclaration.)


Si vous avez des placements et des locations dans votre pays de départ, vous déclarerez, au Canada et au Québec, les revenus générés au prorata de votre présence au Canada en même temps que vos revenus 2022, c'est à dire au plus tard, le 30 Avril 2023 (pour les salariés et au 15 juin pour les travailleurs autonomes, dates prévisionnelles).


Ce qui signifie que vous devrez produire une déclaration de revenus de non résident dans votre pays de départ pour les revenus générés entre votre arrivée au Canada et la fin de l'année. Vous en serez donc, si vous êtes au Québec, à 4 déclarations pour l'année !

Le patrimoine détenu à l'étranger à titre d'investissement sera à déclarer dans une déclaration spécifique qui accompagnera votre déclaration de revenu canadienne 2023 pour peu que leur valeur totale dépasse 100 000$. Vous n'aurez donc pas à produire cette déclaration pour 2022.


Une information rassurante : vous ne supporterez pas un impôt sur le patrimoine que vous détenez à l'étranger.


Seuls les revenus générés sont imposables au Canada dès le premier dollar de gain et le montant de l'impôt dépendra de la convention internationale signée entre votre pays et le Canada.



Mais là, cela devient technique et il vaut mieux nous consulter pour faire le point.




237 vues0 commentaire